• Merci à tous ceux qui étaient présents.
    Merci aux cachotiers, cachotières :p

    Toujours un plaisir de voir les photos par-ci et par là.

    4 commentaires


  • Bonsoir,

    Je tiens tout d'abord à remercier les gens qui ont confirmés mes propos dans l'article précédent. Là où je dis que les gens prennent des engagements qu'ils sont incapable de tenir. Je ne dirais pas que j'avais raison...Disons juste que je ne me suis pas trompé .



    Je voudrais aussi saluer une vieille amie Belge qui a profité du petit scandale de mon blog pour revenir déposer son venin. D'ailleurs, pour info, lorsque l'on utilise un pseudo anonyme, il est plus prudent de brouiller son adresse IP même si le pseudo qui est utilisé n'est autre que "mp".

    Comment allez-vous depuis hier ?

    Moi ça va plutôt bien. Je me suis pris deux ou trois claques dans la tronche qui m'ont véritablement aidés à retrouver mes esprits. Maintenant j'me sens mieux.

    Il arrive un moment où,comme l'a dit une personne dans un commentaire, on est blindé contre la connerie humaine. Et pourtant, y'avait du boulot.
    Bon, même si ce blog qui est plutôt beaucoup visité doit faire face à pas mal de secousses, je suis heureux de rester "intègre" dixit les commentaires.

    Est-ce qu'au moins vous avez suivi le match de foot ? Plutôt bon niveau de l'équipe de France..Esperons que le Portugal soit en meilleure forme encore ! .


    Vous aimez la chanson de Saez dans l'article précédent ? Moi, j'adore !
    J'adore ce mec !

    C'est vrai que c'est limite déprimant, mais qu'est ce que c'est beau ! Un mec bien, c'est sur!

    Bon, sur-ce, je suis vraiment fatigué. Journée éprouvante...

    Jérémy

    PS : une photo de moi debout.

    Polnareff le 10 juin 2007








    6 commentaires
  •  

     

     

    Ca y'est !

    Je reviens !

     

    Ce ne sera pas beau, ce ne sera pas gai, ce sera révoltant ! Au moins aussi révoltant que lorsque vous êtes seul, et que vous subissez la haine de chiens fous laissés libres de vous piétiner. 

     

    La bouteille de coca est pleine, cela devrait être suffisant. 

    Tenez, je vais vous mettre au courant de quelques petites nouvelles. La premiere, j'ai reçu le dossier m'accordant l'AAH, mon nouveau statut mais aussi ce qu'on appelait autrefois le macaron GIC. Vous savez, ce qui vous permet de vous garer sur les places réservées aux handicapés, mais que vous n'osez pas utiliser parce que malgré ce qu'on dit, c'est encore un sujet trop tabou ! Les gens vous défigurent et jugent ! 

     

    Ce qu'ils semblent oublier, c'est que Juger est un métier. Un métier loin d'être simple en plus de ça. 

     

    Sujet plus important, j'ai beaucoup repensé à la greffe ces derniers temps. Ce qui d'ailleurs m'a permit de comprendre que la seule personne avec qui je dois en parler, c'est moi. Pourquoi je dis ça ? Parce que je suis la seule personne qui me veut du bien. Les autres, soit ils manquent cruellement d'objectivité, soit ils pensent à eux et au vide que "Jeremy" pourrait laisser.

    *Lorsque je dis "les autres" je parle des gens avec qui je serais susceptible d'en parler et donc à des gens qui comptent beaucoup pour moi...et vice versa (c'est d'ailleurs ça le problème).

     

    Donc, comme je disais, je dois être le seul à choisir. Une autre chose qui a tendance à me bouleverser mais surtout à me rendre triste c'est que, en fonction de leur humeur, ils oublient ce qu'ils ont toujours promis.

    Quelqu'un vous dira qu'il ne veut que votre bien et le jour ou votre bien lui fera du tort, alors il ne se rendra même pas compte du mal qu'il fera.

    Quelqu'un vous dira que vous comptez beaucoup pour lui et le jour ou un (une) autre arrivera, vous n'existerez plus.

    Quelqu'un vous dira que vous êtes quelqu'un et lorsque lui même prendra de plus en plus de place, vous ne serez plus personne.

    Quelqu'un vous dira qu'il sera toujours là, et le jour où vous serez malheureux et que vous aurez besoin de lui, il preferera faire semblant de rien afin de garder sa bonne humeur.

    Quelqu'un vous dira qu'il ne vous oubliera jamais et deux ans plus tard il dira qu'il s'était trompé.

    Tant de coeurs brisés parce que les gens ne savent pas anticiper. Ils parlent mais ne savent pas ce qu'ils disent.

    Je ne referais pas le monde mais je suis désolé d'être contraint à vivre ma vie dans ce pauvre gachis. Pour revenir à la greffe, c'est non. 

    Le jour où j'en aurais besoin, c'est qu'il sera venu le moment de vous dire "bye-bye".

    On se verra une derniere fois ou l'on ne se verra pas, parce que j'ai remarqué aussi, que les gens ne trouvaient de temps pour les autres que lorsqu'il s'agit d'être présent à leur enterrement. Ils s'en mordent les doigts mais n'y remedient pas. Avec moi, ils se les boufferont les doigts parce qu'avant même d'avoir besoin d'une greffe, j'anticipe leur réaction et la claque qu'il se prendront quand ils se rendront compte qu'ils n'ont pas pris le temps de....

    Malheureusement, deux ans plus tard on ne parlera plus de Jeremy. Ce sera un sujet tabou ça aussi. On commencera a chialer pis pour éviter ça on dira "Bon, et si on changeait de sujet" C'est humain comme réaction mais dans le fond, c'est terriblement égoïste.

     

    Que voulez-vous ? Nous vivons dans un monde de merde, il faut faire avec ! bouhhh ça aussi ça m'énerve !

    S'il y a bien quelqu'un qui doit être révolté ici , c'est bien moi ! Moi qui n'ai rien demandé ! Et en plus de ça, à seulement 20 ans j'ai déjà des portes paroles qui déforment mes convictions à défaut de les comprendre. J'ai aussi des retraités de 60 ans sur le dos qui m'en veulent d'oser dire les choses comme elles sont ! La il faut m'expliquer ! Il faut me dire où est le problème !

     

    En fin de compte je m'aperçois que je suis lassé. Tout me rend fou, les gens, dans la rue je peux même plus les regarder, ils m'agacent.

     

    bref, même ici ça me gonfle.

     

    Polnareff le 10 juin 2007




    22 commentaires
  • Ce jour là, je ne serais plus moi

    8 commentaires


  • 13 commentaires

  •   Ce matin je me suis levé de bon pied, je voyais une amie dans la capitale du Nord, belle journée, quelque peu ensoleillée, ni trop peu , ni trop assez.

    Puis je suis rentré prendre une bonne douche, jeté un petit coup d'oeil sur l'ordinateur puis suis reparti avant que des ami(e)s de maman ne viennent passer leur soirée à la maison. Ce soir, je suis allé chez un ami regarder le foot (très beau score), nous avons ris, partagés et avons décidés d'aller faire un petit tour en prenant chacun notre voiture (celle des parents). Ce n'est pas bien mais j'avoue que nous avons un petit peu dépassé les limitations de vitesses autorisées, c'est moins excitant lorsque l'on respecte (Je pense que je prêche des convaincus).

    Puis, étant premier au feu vert, j'ai démarré de façon à dépasser le feu, j'ai freiné et attendu que le rouge soit fixe pour que mes amis attendent de nouveau le vert, puis j'ai pris un peu d'avance (ahahah !) . Ensuite, je suis rentré, je me suis rafraichis et au moment précis ou je vous parle, je bois un ice-tea, je suis dans mon petit salon avec peu de lumière. J'ai vidé mes poches, enlevé mes chaussures, fermé les volets et j'écoute Patricia Barber en sourdine avant d'aller me coucher pour une belle et longue nuit.

    Si ce n'est pas ça le bonheur....

    Polnareff le 10 juin 2007


    14 commentaires
  • Polnareff le 10 juin 2007

     

     

     

     

     

     



    Il me semble que le moment est le bon, ni trop lumineux, ni trop sombre. Ni trop seul, ni trop accompagné.
    Ni trop triste, ni trop heureux. Quoique..


    Ce soir, j'ai une folle envie d'écrire. Il ya beaucoup de sujets sur lesquels je pourrais copier, copier, copier sans m'arreter. Mais j'ai peur de pleurer, de m'enfoncer, d'éclater le blindage dans lequel je me suis enfermé.

    Ce soir je suis heureux. Triste pourtant que certaines personnes ne puissent pas partager mon bonheur. Le week-end dernier, vous avez réussi à me faire oublier, non pas mon quotidien mais plutôt ce qui m'attend au bout du tunnel.  Grâce à mes choix et mes convictions, mon quotidien est plus léger qu'il ne le serait si je suivais au pied de la lettre les conseils venant de droite, de gauche. Bref, venant de tous les côtés.

    Vous êtes devenus des As, vous voir rassembler m'a laissé rêver, vous voir sourire de mes  sourires, toutes ces choses que l'on n'oubliera pas.
    J'emmenerai vos rires, vos blagues, vos intentions. J'emmenerai vos larmes et vous laisserai ma joie.

    Merci à vous tous, vous êtes géniaux.

    Jérémy


    Polnareff le 10 juin 2007

    Soit je soufflais les bougies, soit je sifflais mon verre.


    17 commentaires
  • Polnareff le 10 juin 2007

    Polnareff le 10 juin 2007

     

    Polnareff le 10 juin 2007

     

     

     

     

     

    Polnareff le 10 juin 2007

     

     

    Polnareff le 10 juin 2007

     

    Polnareff le 10 juin 2007

     

     

    Polnareff le 10 juin 2007

     

     

    Super les tronches, j'espère que c'était fait exprès.

    Je n'écris pas beaucoup en ce moment mais ça va venir..., faites moi confiance.

    Bye les visiteurs.


    PS : les photos de cette sublime soirée sont sur Facebook ...Chez Jerem Inuscule entres autres ainsi que sur les blogs amis. Elles ont étaient faites par l'ensemble des personnes présentes mais principalement par Marcus avec son Zoom Zoom.

    PS2 : Il y en a tellement que je ne sais pas lesquelles mettre.



    _________________________________-----------------_________________________________

    Hello Hello les ami(e)s , les autres..

    C'est vrai que peu de gens connaissent la solitude et la peur au ventre que l'on peut avoir lorsque l'on s'apercoit que, finalement, avec ou sans nous, le monde continuera de tourner. Au fond, certains ne cherchent même pas à savoir.

    Et plus rare sont ceux qui doivent militer chaque instant de la journée pour ne pas s'étouffer.
    Aujourd'hui lorsque vous toussez dans la rue, les gens vous regardent d'un air médisant parce qu'ils pensent que vous avez la "grippe A" merci la presse.

    Quasiment inexistants sont les gens qui voient au loin les vingt marches les plus raides de leur vie, regardent le sol et se disent "Merde, ça , c'est pour moi !"
    Ils ont beau se dire "la J'expire, là, par contre, je dois inspirer"..On a beau se dire ceci, y'a rien à faire, on évitera ni les marches, les regards médisant et encore moins le travail psychologique que cela demande.

    La vie n'en n'est plus naturelle.


    Mais quel week end ! Je suis toujours un nuage  !
    tsmgo

    9 commentaires
  • Polnareff le 10 juin 2007

    Polnareff le 10 juin 2007

    Polnareff le 10 juin 2007

    Polnareff le 10 juin 2007

    "Avec l'avion, nous avons appris la ligne droite."

    St Ex

    Polnareff le 10 juin 2007

     

    M'air ci.

    Moè......Merci !

     

    Infiniment merci à Catherine pour ce superbe week-end. 

     

     

    http://jeremynuscule.doremiblog.com/article-120202-693687-quelques-dizaines-de-milliards-de-battements-de-coeur.html


    7 commentaires
  • Polnareff le 10 juin 2007

    Parce que moi....OUI !

    Petite précision. Si je ne peux pas écrire en ce moment, je sais que ce n'est que provisoire parce que de très longs et très douloureux moments m'attendent. A vrai dire, tout doucement je m'approche d'eux et j'attends de recevoir le premier coup. Ensuite, c'est que j'aurais de quoi alimenter ce blog.

    Aujourd'hui, la vie est plutôt sympathique. Dans quelque temps...là, je serais de nouveau pret à copier, copier, copier...et mes écrits me tiendront debout et m'aideront à surmonter ces épreuves.
    Vivement la suite.

    Jerem's


    ______________________-__________________________-_________________________

    2 minutes 10 plus tard.

    Après m'être relu, je pense au MAGNIFIQUE texte d'Hervé que vous devez très bien connaitre. Là ou il compare la Mucoviscidose à un torero. Et qu'il s'estime, lui, être le taureau.

    Très souvent, pour ne pas dire constemment, je voudrais connaitre les impressions sur la vie qu'ont ceux qui n'en n'ont plus. Il y aurait très certainement des conclusions d'une telle grandeur à tirer.
    Bref, nous n'en sommes pas encore là...
    C'est surement mieux comme ça d'ailleurs parce que ça doit être terriblement déprimant, la haut...
    Il y a des gens qui pensent que,après, les esprits se promènent autour de nous. Mais si c'est ça, j'éspère que la haut aussi, il y a toujours possibilité de se tirer une balle. Je ne me vois vraiment pas me ballader autour des gens que j'aime sans qu'ils ne puissent me voir ,et ce pour l'éternité. Je ne comprends pas comment on peut envisager cette solution. Ils doivent térriblement s'ennuyer la haut.
    Cependant, la réincarnation est, pour moi, quelque chose d'envisageable.

    Par contre, que l'humain soit très doué pour expliquer des faits qui ne s'expliquent pas, là je n'en doute pas une seule seconde. En fait, il y a surement beaucoup plus de coincidence qu'on ne le pense. Et notre esprit est , à mon avis, très développé.

    Je voudrais revenir à nos moutons (ceux qui me veulent du mal ! Et la, il y en a beaucoup moins), et Dieu sait s'il y en a sur ce blog.

    Je suis fatigué.
    bonne nuit.

     

    Vous êtes chauds ?

     



    16 commentaires
  • Depuis que Facebook existe, je ne donne pas beaucoup de nouvelles à ceux qui n'ont pas la possibilité de m'y lire. J'en suis presque désolé.

    Ici, il y a bien longtemps que je n'ai pas écris à "mes" lecteurs plutôt qu'à mes ami(e)s.
    Je sais que si je n'écris pas, c'est plutôt bon signe. Pourtant, je voudrais réussir à le faire sans forcément verser des larmes devant mon écran. C'est souvent ma sensibilité qui vous a écrit. Ce soir, pour la premiere fois, je voudrais que vous puissiez me lire avec un sourire aux lèvres, un vrai...

    En ce moment, j'ai les épaules beaucoup moins lourdes. J'ai aussi un regard optimiste sur la suite de mes évenements. C'est déjà un bon début.

    Et je m'arreterais la parce qu'il m'est totalement impossible de vous écrire lorsque je ne suis pas dans une profonde déprime.


    D.J.L.V




    19 commentaires
  • tic


    2 commentaires
  • Dans mes plus beaux souvenirs


    9 commentaires

  • 8 commentaires

  • 9 commentaires

  •     Il s'en est passé des choses depuis que ma p'tite bouille m'a l'aissé tomber ...Que mon innocence m'a brutalement quitté. Mais la plus lâche d'entre elles, ça a été ma bonne étoile. Indifférente à mon sort, c'est le 9 Octobre 1989, dans le silence le plus complet, qu'elle s'est eclipsée et a quittée l'hopital Saint Antoine de Lille. Deux semaines, c'est le temps qu'il lui aura fallu pour abandonner tout ce qui aurait pu me réussir.

    Dés lors c'était dit. C'était écrit, répété, souligné, surligné. A la suite d'un diagnostic sans appel, ce 9 Octobre 1989 a transformé le vingt-cinquième jour du mois précédant.

    Je n'avais plus cette étoile...déshérité, désavoué, oublié mais par dessus tout condamné.

    A défaut d'un ange gardien, les jours qui ont suivi ma naissance, j'eus droit à deux êtres. Deux innocents munis d'une joie gigantesque à l'idée de me voir, et d'un espoir considérable de me savoir surmontant des épreuves dont personne ne connaissaient l'aboutissement,grâce à la recherche et à leur amour.

    En vingt ans beaucoup de choses ont changées. Ce 25 Septembre 2009 si leur amour a été divisé, je suis sur au moins d'avoir une étoile qui veille sur moi.


    ______________________________

    Aujourd'hui j'ai 20 ans. Aujourd'hui, j'ai le permis de conduire

    =
    Trop facile !

     

    Quelques dizaines de milliards de battements de coeur.

     


    28 commentaires
  • VLM

    Allez y, svp et regardez .... http://www.vaincrelamuco.org/ewb_pages/f/film-reve-sans-muco.php



    6 commentaires
  • Plus jamais je ne tolererais quelqu'un qui tentera de me fermer les yeux. Vous ne vous rendez pas compte de la chance que vous avez.

    Ce soir, il y avait une émission sur France 3 qui s'appelle "Sauvez des vies" nous y avons vu un muco se faire gréffer. Celà ne m'encourage pas, je n'aurais jamais du regarder.

    Bye !

    8 commentaires
  •  

    .;;;oooooooooooooooo;o;o;

     

     

    Rien à voir mais je viens de recevoir un papier du CHR m'indiquant les vaccins que je dois faire cet automne dont le vaccin contre la grippe A , gripe (normale) , et pneumo23 ^^

    Ca fait beaucoup.

    Je vais finir par devenir un mec superficiel.

     

    Récapitulons les ami(e)s :

    Pour bien dormir , il me faut l'O2.

    Pour [bien] respirer , il me faut l'O2.

    Pour passer l'hiver il me faut des injections d'antibios qui seraient bonnes à réveiller un cheval.

    Pour grossir il me faut un gavage quotidien.

    Pour ne pas avoir mal au ventre à chaque fois que je me remplis le gosier, il me faut des enzymes pancréatiques porcines.

    Afin de pouvoir respirer avec le nez, je dois ( je suis sensé...) me mettre un produit 3 fois par jour.

     

    Quelque part, on pourrait penser qu'il s'agit d'acharnement thérapeutique et c'est à ça que je reconnais le professionalisme du Professeur Turck....Il conseille, informe, prévient, mais n'oblige pas.


    Si accepter la greffe est une évidence* pour l'entourage alors là, c'est sur, si ma vie était entre leurs mains alors je serais victime d'acharnement.

     

    * Evidence : Caractère de ce qui est évident ; notion si parfaite d'une vérité qu'elle n'a pas besoin d'autre preuve. L'évidence d'une proposition.

     

    Ps : Je souhaite insister sur le pourquoi du mot Evidence. Accepter la greffe en pesant le pour et le contre et en étant conscient que les pour ne seront pas plus facile à porter que les contre c'est bien plus réfléchit que de foncer droit dans quelque chose que l'on ne connait pas. Et c'est surtout bien plus objectif.

    Je veux dire par là que même si je défend l'argument d'un malade qui refuserait la greffe, je ne veux pas dire par là que moi même je ne serais pas prét, un jour, à l'accépter. 

    J

     

    "Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul Car prendre du recul, c'est prendre de l'élan."

    [Mc Solaar]



    17 commentaires
  •  

     

    ________________

     



    8 commentaires
  • CURE TERMINEE

     

     


    " Notre société en est rendue au point où elle s'injecte la vie par intraveineuse pour que ça aille plus vite, mais, de l'autre côté, nous sommes condamnés à attendre partout où nous allons."

    PS : ARTICLE DE PLUS RECENT AU PLUS ANCIEN

    J

    Je reviens bientôt.


    10 commentaires
  • ..

    "Moi je respecte d'abord ce qui dure plus que les hommes."

       Antoine de Saint Exupery

    ..

     

     

     



    1 commentaire
  • Mylène Farmer, quand elle n'est pas sur scène , c'est une bombe. Mylène Farmer, sur scène c'est encore plus que Ça. Il n'y a aucuns mots pour décrire le concert de ce soir au stade. plus de 160 000 bras qui ne cessent de s'agiter, ça ne s'explique pas. Merci à ces gens de nous faire réver et oublier la réalité. the life must go on !


    http://www.deezer.com/listen-3060053

    16 commentaires
  • VLM


    7 commentaires
  • 02.09Bientôt : un article. Bientôt....l'Article.


    Bonsoir,

    Couché avec la ferme intention de m'endormir je me suis relevé. Sans doute trop tracassé à l'idée de me savoir, demain, de nouveau dans cet hopital pour une de ces nombreuses cures intraveineuses. J'ai déjà en tête les clowns bénévoles qui viennent chaque mercredi dans le service de pédiatrie et qui, sans même demander notre avis, entrent dans notre chambre. Lourd, sans gêne et très irrespectueux, ils sont pourtant sensé égayer la journée du malade.  Savoir que moi, d'une grande timidité, je devrais les virer de ma chambre et donner l'image d'un mec sans le moindre humour ça ne me plait pas.

    Je suis plutôt du genre à rester enfermer dans ma chambre, sans que personne ne me dérange afin que je puisse me reposer. Les excés d'excentricité, ce n'est pas pour moi.

    Ce sont les inconvénients du service de pédiatrie. Malgré ça, qu'est-ce que j'y suis bien!

    Derriere tous mes textes bourrés de vérités se cache surement un garçon fragile, triste et déséspéré.
    Pourquoi je ne veux pas quitter ces couloirs pour d'autres, plus grands, plus calmes et surtout moins enfantins ? Peut-être parce que, au fond de moi, je sais qu'il n'existe aucun espoir, aucun projet à long terme mais surtout aucune envie et je ne vois pas l'interet de me familiariser avec de nouveaux batiments dans lequels je ne compte pas m'éterniser.

    Je voudrais rester gosse, ceci expliquerait ma faible corpulence et m'éviterait de nombreuses confrontations agassantes avec des gens que je qualifie d'ignorants. Et ce, sans la moindre culpabilité.

    J'ai de nombreux souvenirs dans les couloirs de l'hopital Jeanne de Flandre. Toute ma vie s'y trouve. Dans chacunes des chambres je m'y retrouve.

    "Le distributeur est par-là"
    "Ici, avant, il y avait un aquarium désormais remplacé par une machine à café"
    " Passe par cette sortie là, elle est ouverte jusque 20 H"
    "Pouvez-vous m'apporter ceci"
    "Excusez-moi, il n'y a pas de télécommande"
    " éhéh, C'est pour quand internet dans le service ? ^^"
    " Mr Turck a eu le temps de remplir mon Certif' ?"

    Je n'oublie pas non plus, dés mon entrée, mon face à face avec une interne qui sait tout mais qui ne sait rien. J'en connaitrai plus qu'elle. Elle me demandera mon traitement alors qu'elle aura la prescription de Mr Turck sous les yeux. Alors je m'enerverais, elle comprendra, me dira qu'elle fait son boulot, partira et filera ailleurs. Dans une chambre où le patient sera heureux d'être hospitalisé. Il lui dictera un traitement qu'elle connaitra déjà, elle sera heureuse et aura eu l'impression d'être utile dans la vie d'un malade. Elle sera donc fière de sa journée.

    Demain soir, je me connecterai pour lire vos commentaires s'il y en a. J'essaierai d'écrire tout en écoutant de la musique. J'allumerai la télé, il n'y aura rien, j'éteindrai puis me coucherai.
    A 4h00 du matin, les infirmières entreront dans ma chambre pour la 3ème perfusion, elles penseront ne m'avoir pas réveillé mais je garderai les yeux fermés pour les rassurer. A 5h00 je me retournerai. A gauche, à droite, sur le dos, j'aurai chaud, j'écouterai de la musique jusque 5h30 puis j'éteindrai de nouveau.

    Ces moments sont longs, ils sont même interminables et mon entourage arrive à très vite me manquer. Moi qui parfois voudrai partir loin, seul et nulle part, je ne peux imaginer tenir plus d'une semaine.

    Ce qui est étrange c'est que ce n'est pas le fait d'être hospitalisé qui me dérange mais c'est toutes les choses banales qui se retrouvent autour. Etre confronté à des clowns, à une interne qui se donne à fond pour réussir, au programme TV qui ne nous balance rien d'intéréssant. Ces toutes ces choses là qui font que je me sens mal à l'aise. Dans la vie de tous les jours c'est exactement la même chose. Autrefois, le dimanche soir, j'étais malade à l'idée de retourner en cours le lendemain et de reprendre à zéro. Passer un permis de conduire me terrifie, le regard des autres, je ne vous en parle même pas...

    Et pourtant, pourtant foutez moi sur un bloc opératoire et ce sera le meilleur lit que je puisse posséder. Faites-moi une prise de sang, loupez-moi, repiquez-moi et je n'aurais jamais été autant en phase avec moi même. Faites moi patienter deux heures aux urgences parce qu'il y a eu une surdose de médicaments et je vous répondrais qu'il n'y a pas de scénario plus excitant.

    bonne nuit à vous .

    Jérémy

    39 commentaires
  • Je veux connaitre vos réactions:

    D'abord, voici les conditions :

    - Pas de possibilité d'aménager les horaires (parce que tout le monde en parle mais personne ne sait comment ça marche) et puis, faut pas pousser mémé dans les orties (ni pépé jusqu'à Orchies).

    -Pas de "je tente de travailler , on n'a qu'une vie". Parce que justement , on n'a qu'une vie !



    - Le salaire est superieur à l'allocation

    EN ADMETTANT Que vous soyez diminués physiquement et que ce soit évolutif dans le temps.
    Vous savez que travailler vous fatiguera d'avantage. Mais vous savez aussi que ne pas travailler vous déprimera parce que vous serez "seuls" et "enfermés"


    A vous.


    PS : Etonnez-moi si vous le voulez mais d'avance je connais vos réponses....

    49 commentaires
  • Envisage de bientôt passer sur le billard pour régler ce probleme de polypose naso-sinusienne



    Envisage de bientôt passer sur le billard pour régler ce probleme de polypose naso-sinusienne


    Premiere opération destinée à supprimer ces Polypes = il y a douze ans.

    Prochaine : J'en saurais d'avantage dans 15 jours.

    http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/polypose-nasale-ou-naso-sinusienne-5083.html


    Début Juin, je pesais ..., il semblerait au jour d'aujourd'hui, que j'ai perdu 4 Kilos.


    7 commentaires

  • Fierté noyée

     

     

    http://lawry.skyrock.com/193344443-Un-ange-e-retourne-parmi-le-sien.html


    23 commentaires
  •  Il veille

    15 commentaires