• " Il y a une chose plus triste à perdre que la vie, c'est la raison de vivre, plus triste que de perdre ses biens, c'est de perdre son espérance. "

    Merci Loweinstein de m'avoir un jour, donné le lien de cette chanson que je ne connaissais pas. Sublimes paroles.



    "Je suis seul avec moi. Mon être est ma prison. Car je demeure, hélas ! ma cause et ma raison."

    On est entre nous ici. Je me permets donc de vous dire que je ne suis vraiment pas bien en ce moment. Je ne veux pas non plus argumenter sur mon état de santé. Je préfere me retirer, rester discret au moins quelque temps. 

    Bye.


    Je rends une petite visite à ma marionnette préférée.
    C'est qu'à cette heure-ci de la nuit, mes pantins sont couchés, branchés, reliés à leur sonde ou à leur oxygène, rêvant d'une vie meilleure.
    Une vie dans laquelle je n'existerai pas.

    Ils rêvent.

    En ce moment, Jérémy, je te fais douter. Pauvre guignol que tu es, tu te poses trop de questions et me donnent bien trop grand intéret.
    Malgré le bonheur que me procure ton malheur, je viens ici te conseiller de m'oublier. De me ranger dans la case difficulté et de continuer à râmer, ceci dans le seul but d'avancer.

    Nous deux, c'est une très longue histoire. D'abord très liés, je t'avoue que je ne pensais pas que des gens réussiraient à se mettre entre nous. Ils m'ont accusés d'être responsable de tes craintes, tu les as cru. Mais doucement, tu reviens vers moi.

    Quand je t'ai volé ton corps, tu étais tout petit, tout jeune, dieu sait si j'en avais connu d'autres des comme toi. Tu m'as de suite acceptée. Mais avais-tu vraiment le choix ? Tu n'avais pratiquement pas de cheveux et gardais les yeux fermés. On nous a baptisés "Jérémy". Toi je ne sais pas, mais moi j'aurai aimé que l'on me demande mon avis. Ceci dit j'aime assez.

    On dit de ce prénom qu'il signifie "Dieu à elevé" en hébreu. Celà me ressemble assez.
    On dit aussi qu'il est calme, rah, Jeremy, toi, calme ...Faites moi rire.
    Tu es calme uniquement quand je décide que tu dois l'être. Une bonne douleur par-ci, par-là et le tour est joué.

    Je me souviens, déjà tout petit tu as toujours eu du mal à faire tes aérosols, il fallait parfois marcher au chantage. Comment te faire comprendre alors que tu n'as que deux ou trois ans, que les aérosols pouvaient t'être éfficace. Hélas pour toi, tu me donnes du mou..

    Mais je sais bien pour être l'auteur de ce blog, que te dire de te soigner, c'est un peu comme parler dans l'oreille d'un sourd.

    A sept ans, te souviens-tu d'un mâl de ventre provoqué par ton pancréas ? Là aussi, les grands ont dit que j'étais la responsable. Je ne les aime pas les grands. Depuis des dizaines d'années, ils font la quette ésperant un jour me détrôner.
    Ce jour-là, tu te roulais par terre dans le couloir menant à ta chambre. C'était le premier épisode très douloureux de ta vie.
    Il nous a marqué tous les deux, mais que pensais-tu de moi à l'époque ?

    Est-ce que j'étais déjà ton ennemie jurée ou bien tenais-tu pour responsable ces enzymes pancréatiques nommées Creon que tu prends depuis 20 ans qui n'avaient pas fonctionnées dans le bon sens ?!

    Pour t'avoir suivie toutes ces années, Jérémy, j'espere pouvoir dire que je fais partie de toi.
    Je constate avec reconnaissance que tu en veux d'avantage à la vie qu'à moi et la mort. C'est une belle histoire.

    Je te suis sincerement reconnaissante mais je dois malgré tout te dire que le contrat stipule que dans un délai plus ou moins long, alors je devrai de nouveau m'en prendre à toi avec bassesse. J'éspere d'avance que tu sauras te sortir des coups que je t'infligerai même si, nous le savons tous les deux, je serais vainqueur et je t'emmenerais avec moi, un jour, un soir.

    Alors ils comprendront ces gens que la seule personne qui te connait et qui ne t'a jamais lachée, c'est moi, celle que tu aimes et déteste tant à la fois, celle que tu respectes, parfois.
    Celle qui te fait découvrir des tas de choses, chaques jours. Celle qui te fait tousser au moment où je t'écris.

    Je vais te laisser dormir et ne plus te retenir ici parce que demain tu te lèves pour aller chez la kiné mais surtout parce qu'à ton réveil, je t'ai reservé une quinte de toux dont tu ne te remettras pas si facilement.

    Douloureusement,

    Muco.
    _____________________________________________________________
    ___________________________________________________________________
    ________________________________________________________________________

    34
    Un visiteur
    27 Octobre 2009 à 23:31   Supprimer le commentaire
    J'aime beaucoup l'idée que tu as eu Jérémy. Celle de parler au nom de la mucoviscidose. C'est de bonne guerre.

    C'est vrai, elle se sert si souvent de toi pour parler d'elle ! 

    J'aime également le titre de Balavoine que tu as décidé de publier, ici, chez toi. Que devons-nous entendre ? Ton SOS ? Ou bien le sombre espoir qu'il te reste ?

    Les questions que tu te poses ne sont pas communes. Non ! Ceux qui te disent que c'est normal, ils ont torts ! Ce n'est ni normal ni juste que tu te poses tant de questions qui nous choquent ! C'est terriblement dégueulasse !


    C'est une erreur de vouloir expliquer toutes ses sombres idées qui te traversent l'esprit ! Tout ce que tu vis ne s'explique pas ! Tout ce que tu vis c'est anormal ! Tu es le seul à vivre toutes ces choses et nous n'avons aucunes raisons de juger ! Aucunes raisons de vouloir t'aider, Jérémy, c'est TA vie ! Tu le sais et nous le cries, tu es SEUL !

    Ce que je voudrais que tu sâches, et je pense que c'est chose faite, c'est que nous t'entourons, mais aucun de nous n'a le pouvoir de t'aider !

    Tous, nous pensons à toi chaques jours mais tous autant que nous sommes, nous savons que notre vie continuera au delà de la tienne ! D'un côté, celà nous rassure ! Nous ne sommes pas des héros ici, le héros, ici, dans ta vie, c'est toi ! Comme nous sommes les héros de nos vies !

    Dire que nous ne t'oublierons pas, c'est juste ! Nous penserons souvent à toi. Lorsque nous entendrons " The Show Must Go On", les larmes couleront ! Lorsque que nous verrons la direction d'un Hopital, c'est sans doute à toi que nous penserons ! Lorsqu'une virade de l'espoir aura lieu, nous nous effondredons ! Mais comme tu l'as compris, nombreux seront les moments où nous éviterons de parler de toi pour ne pas pleurer.

    C'est vrai que nous pouvons tous mourir à n'importe quel moment ! Mais en plus de ça, toi, tu es sur de ne jamais mourrir de vieillesse, de ne jamais percevoir de retraite, de ne jamais avoir d'enfants, de ne jamais être heureux, de ne jamais te sentir innocent, de ne jamais être en paix avec ta vie ! Oui, Jérémy, ta vie est tragique.


    Certains choisissent de ne pas évoquer tout ça, ils préferent se changer les idées, non pas qu'ils soient heureux mais qu'ils refusent d'ouvrir les yeux et de se rendre compte qu'ils ont tout pour être malheureux !

    Toi, tu es riche ! Tu affrontes chaques jours les douloureux moments de ta vie ! Ton choix à toi, c'est d'aider les gens, de t'aider toi avant tout mais surtout de repousser cette maladie avec tes mots ! Tes mots sont riches, uniques, ils nous font peur, ils nous font t'aimer, te détester ! Toi seul sais de quoi tu parles, nous écoutons mais jamais nous ne pourrons juger.

    Mon commentaire ne te choquera pas mais il pourrait choquer certains de tes lecteurs !
    Je pense avoir cerné ton personnage, ce que tu veux, ce n'est pas vivre plus longtemps Jérémy, c'est vivre plus heureux, n'est-ce pas ?!

    Jérémy, qui se demande quel pseudo il pourrait prendre pour ne pas être reconnu  ,

    vous avez une idée?

    Polnareff le 10 juin 2007





     

    « Montrez vos seins plus souvent..La vie est une saloperie qu'il me tarde de quitter !!! (!) »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    *Cata*
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 02:56

    .... Jeanne...


    2
    tatiedomi
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 09:31
    3
    dominiquebl
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 10:54
    Juste un bisous alors
    est-ce le nouveau ou l'ancien hôpital
    Bisous
    Domi
    4
    Mariaout
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 13:05
    5
    Cousine
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 13:07
    Je pense à toi, et viens te faire un gros gros bisou...

    6
    Jérémy
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 13:20
    On peut comprendre que tu satures si souvent.
    La pression des gens qui t'entourent doit t'opresser.
    Les multiples dossiers qu'il te faut compléter lorsque tu décides de prendre ta vie en mains.

    Tu as d'autres problèmes que ce problème de santé. Ton autre problème, c'est que ta vie est gérée par une administration à la con et ce, depuis plus de 20 ans.

    Il y a un moment où il faut te laisser souffler. Et ce n'est pas parce que tu n'es plus scolarisé depuis Juin 2008 que tu as le temps de souffler. Si c'est ce que les gens pensent, alors les gens se trompent.

    Quand ce n'est pas l'un, c'est lautre.
    De désagréables jugements venant de personnes que tu ne connaissais pas hier. Arrivé là, je trouve ta situation grave et révoltante !

    Je pense que le jour où tu seras libre de faire tes choix n'arrivera pas ! Le jour où tu seras libre de penser non plus. Fais toi une raison.
    7
    Marie-Claude
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 15:15
    Bisous Jérémy!!
     Difficile de parler après ce que tu viens d'écrire...
    Nous pensons très fort à toi...
    Dans tes moments de reflexion , de solitude , dis toi qu'il y a toujours quelqu'un qui a une pensée positive pour toi..
    Tu penses ce que tu veux...RELAX!!!!Ne tiens pas compte des jugements des uns ou des autres...certains  ne pensent pas à toi en temps qu"ETRE HUMAIN" ou comment tu pourrais réagir: ils font ce qu'on leur dit de faire...C'est leur "lot"!!
    Notre choix est fait: on t'
    8
    *Cata*
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 15:50
    9
    jolie 7
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 17:01
    bisous jeremy  a bientôt
    10
    danièle
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 19:07

    on pense fort à toi
    Thierry & Dany
    11
    Martine 06
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 19:29
     Gros bisous
    12
    carineb
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 20:30
    Il y a des moments où on a besoin de solitude pour se rassembler, comme moi en ce moment, mais même dans le silence on a besoin de savoir que les personnes qui vous aiment sont là, tout près ..... et c'est le cas, je pense à toi et je sais que tu es là pour moi <3
    13
    jeremynuscule Profil de jeremynuscule
    Dimanche 25 Octobre 2009 à 22:57
    14
    La mort incarn&eacut
    Lundi 26 Octobre 2009 à 02:16
    Je rends une petite visite à ma marionnette préférée.
    C'est qu'à cette heure-ci de la nuit, mes pantins sont couchés, branchés, reliés à leur sonde ou à leur oxygène, rêvant d'une vie meilleure.
    Une vie dans laquelle je n'existerai pas.

    Ils rêvent.

    En ce moment, Jérémy, je te fais douter. Pauvre guignol que tu es, tu te poses trop de questions et me donnent bien trop grand intéret.
    Malgré le bonheur que me procure ton malheur, je viens ici te conseiller de m'oublier. De me ranger dans la case difficulté et de continuer à râmer, ceci dans le seul but d'avancer.

    Nous deux, c'est une très longue histoire. D'abord très liés, je t'avoue que je ne pensais pas que des gens réussiraient à se mettre entre nous. Ils m'ont accusés d'être responsable de tes craintes, tu les as cru. Mais doucement, tu reviens vers moi.

    Quand je t'ai volé ton corps, tu étais tout petit, tout jeune, dieu sait si j'en avais connu d'autres des comme toi. Tu m'as de suite acceptée. Mais avais-tu vraiment le choix ? Tu n'avais pratiquement pas de cheveux et gardais les yeux fermés. On nous a baptisés "Jérémy". Toi je ne sais pas, mais moi j'aurai aimé que l'on me demande mon avis. Ceci dit j'aime assez.

    On dit de ce prénom qu'il signifie "Dieu à elevé" en hébreu. Celà me ressemble assez.
    On dit aussi qu'il est calme, rah, Jeremy, toi, calme ...Faites moi rire.
    Tu es calme uniquement quand je décide que tu dois l'être. Une bonne douleur par-ci, par-là et le tour est joué.

    Je me souviens, déjà tout petit tu as toujours eu du mal à faire tes aérosols, il fallait parfois marcher au chantage. Comment te faire comprendre alors que tu n'as que deux ou trois ans, que les aérosols pouvaient t'être éfficace. Hélas pour toi, tu me donnes du mou..

    Mais je sais bien pour être l'auteur de ce blog, que te dire de te soigner, c'est un peu comme parler dans l'oreille d'un sourd.

    A sept ans, te souviens-tu d'un mâl de ventre provoqué par ton pancréas ? Là aussi, les grands ont dit que j'étais la responsable. Je ne les aime pas les grands. Depuis des dizaines d'années, ils font la quette ésperant un jour me détrôner.
    Ce jour-là, tu te roulais par terre dans le couloir menant à ta chambre. C'était le premier épisode très douloureux de ta vie.
    Il nous a marqué tous les deux, mais que pensais-tu de moi à l'époque ?

    Est-ce que j'étais déjà ton ennemie jurée ou bien tenais-tu pour responsable ces enzymes pancréatiques nommées Creon que tu prends depuis 20 ans qui n'avaient pas fonctionnées dans le bon sens ?!

    Pour t'avoir suivie toutes ces années, Jérémy, j'espere pouvoir dire que je fais partie de toi.
    Je constate avec reconnaissance que tu en veux d'avantage à la vie qu'à moi et la mort. C'est une belle histoire.

    Je te suis sincerement reconnaissante mais je dois malgré tout te dire que le contrat stipule que dans un délai plus ou moins long, alors je devrai de nouveau m'en prendre à toi avec bassesse. J'éspere d'avance que tu sauras te sortir des coups que je t'infligerai même si, nous le savons tous les deux, je serais vainqueur et je t'emmenerais avec moi, un jour, un soir.

    Alors ils comprendront ces gens que la seule personne qui te connait et qui ne t'a jamais lachée, c'est moi, celle que tu aimes et déteste tant à la fois, celle que tu respectes, parfois.
    Celle qui te fait découvrir des tas de choses, chaques jours. Celle qui te fait tousser au moment où je t'écris.

    Je vais te laisser dormir et ne plus te retenir ici parce que demain tu te lèves pour aller chez la kiné mais surtout parce qu'à ton réveil, je t'ai reservé une quinte de toux dont tu ne te remettras pas si facilement.

    Douloureusement,

    Muco.
    15
    *Cata*
    Lundi 26 Octobre 2009 à 02:21
    16
    tatiedomi
    Lundi 26 Octobre 2009 à 08:57
    17
    gérald13
    Lundi 26 Octobre 2009 à 09:56

    Chapeau bas Jeremy, j'ai rarement lu un truc aussi fort.

    Bises mon grand

    Gérald 

    18
    -Amélie-
    Lundi 26 Octobre 2009 à 10:57

    Décidément, tu deviens très, très bon. Je me contente de commenter la qualité de ton écriture, puisqu' apparemment tout est vain pour toi en ce moment. Alors une pensée vaine, un baiser vain, et toute ma vaine amitié, Jérémy.


    19
    Elisa-la-reveuse
    Lundi 26 Octobre 2009 à 13:35
    Grand Corps Malade a su traduire tout ce que j'aurais à te dire... http://www.deezer.com/listen-930001
    20
    Mariaout
    Lundi 26 Octobre 2009 à 14:09
    21
    Marie-Claude
    Lundi 26 Octobre 2009 à 17:28
    "Ce que nous pensons de la mort n'a d'importance que par ce que la mort nous fait penser de la vie" (Gal de GAULLE)
      Je pense à toi très fort.............
    22
    Marie-Claude
    Lundi 26 Octobre 2009 à 18:02
    Je cherche désespérément à t'apaiser et pour celà me suis replongée dans les "Paroles d'Orient" à méditer avec toute la sagesse du peuple tibétain:
    " Noble fils,écoute attentivement.
     Il existe six sortes d'états intermédiaires à avoir:
    - l'état intermédiaire du règne d'existence;
    - l'état intermédiaire du rêve;
    - l'état intermédiaire de la méditation profonde;
    - l'état intermédiaire de la mort;
    - l'état intermédiaire de la VERITE en soi,
    - l'état intermédiaire du DEVENIR (apparition de tous les facteurs interdépendants)   (Padmasambhava)
    Te dire et te redire que je pense très fort à toi dans ces moments où tu as l'impression de te battre contre des moulins à vent tel Don Quichotte...
    Il y a plein de petits fils d'Ariane pour t'aider à sortir du labyrinthe..Les fils de nos amitiés(Un ange gardien parmi tant d'autres)
    23
    Marie-Claude
    Lundi 26 Octobre 2009 à 20:31
    Pour répondre aux cris aux S.O.S.:
    "Je voudrais être
    Un esprit hors des poussières.
    Ciel bleu et lune blanche.
    Le vent nous envoie un air pur"  
       Ikkyû Sôjun ( nuages fous) XVème siècle- Paroles d'Orient-
    24
    on....
    Lundi 26 Octobre 2009 à 22:27
    Tu sais que ce n'est pas rare, mais cet article me bouleverse, totalement.
    J'ai des centaines, des milliers de mots à répondre à cette "muco", mais ils seront vains et elle pourrait trouver à contredire chacun d'eux.


    Bisous Jérem
    25
    on...
    Lundi 26 Octobre 2009 à 22:57

    A toi, qui me terrifie à un point que tu n'imagines même pas. A toi, destructrice d'espoir, de familles, de rêves, de projets. A toi, à qui je n'ai jamais osé m'adresser directement. A toi, muco ...

    Destructrice d'espoir, de familles, de rêves, de projets. Sournoise, tu t'amuses, les laisses vivre un temps plus ou moins long. Mais au fond de toi, tu sais très bien que le gagnant de cette bataille restera toi. Tu ne leur laisses jamais de répit, comme de peur qu'on t'oublie un moment. 

    Tu clames haut et fort que personne ne peut t'échapper, et tu as raison. Tu restes la meilleure. Pour combien de temps encore? 
     Destructrice de rêves car toi seule sais mieux que personne que "rien n'est impossible" n'est pas pour tes "protégés".

    Nous savons toutes les deux que toi seule peux gagner ce combat perdu d'avance, toi seule ... J'ai faiblement essayé de me convaincre du contraire, en vain. J'ai faiblement essayé de croire que tu me laisserais mon meilleur ami des vingtaines et vingtaines d'années encore. Arrête de ricaner, chacun a droit à sa part de naïveté. Colère quand j'ai dû admettre qu'il n'en serait jamais ainsi. Que toi seule avais ce pouvoir de décider du temps ... Je te hais pour ça.


    Ce serait te faire trop d'éloges que m'en aller sur ces mots. Car malgré ta destruction inévitable, tu as fait naître de belles philosophies de vie. Oui, je dois admettre que sans toi, notre célèbre "TSMGO" n'existerait probablement et même certainement pas.


    Tu peux même te vanter d'avoir ouvert les yeux aux "adultes" et autres "moins adultes".


    Je te demande de pas rire de ma naïveté, de ces mots qui n'arrivent pas à exprimer la colère que je ressens. Je te demande de ne pas répondre, car ces mots n'appartiennent qu'à moi.


    On[euse], "défendeuse" à vie d'espoir et de rêves (non-impossibles)

    26
    *Cata*
    Lundi 26 Octobre 2009 à 23:09
    27
    Elisa-la-reveuse
    Lundi 26 Octobre 2009 à 23:46
    On[euse] ... O_o Alors là, je dis Chapeau !
    28
    tatiedomi
    Mardi 27 Octobre 2009 à 00:28
    On[euse]

    29
    JC
    Mardi 27 Octobre 2009 à 10:58
    Je pense tellement à toi chaques jours,que j'en oubli les choses les plus importantes de ma vie.
    La lecture de tes textes comme celui-ci me laisse sans voix.
    Ce n'est pas de la jalousie,mais ton ami Muco est un peu trop envahissant pour nous,même très chiant....Nous ne faisons par le poid devant cet ami fidèle. Espérons simplement que ta vie de couple avec lui,puisque vous êtes liés jusqu'a la mort sera longue est calme,mais bats toi et ne te laisses pas marcher sur les pieds.
    30
    jezo
    Mardi 27 Octobre 2009 à 12:17
    je te fais de gros bisous jérémy !
    31
    ttybe
    Mardi 27 Octobre 2009 à 15:03
    Bisous
    32
    Marie-Claude
    Mardi 27 Octobre 2009 à 15:32
    on (euse): T'es SUPER!!!
    Tu écris ce que nous pensons tous et toutes!!
    Nul doute que Le TSMGO entre vous 2 veuille dire bien des choses
    Enormes Bisous Jérémy et à toi chère "on"
    33
    yveline
    Mardi 27 Octobre 2009 à 20:11
    Jérémy et "ON",
    Vos textes à tous les deux sont tellement beaux, forts,  poignants de vérité (suis bloquée depuis un  bon moment à les lire et relire, l'estomac noué)...qu'écrire après cela ?
      simplement... je vous embrasse de tout  
    34
    Un visiteur
    Mardi 27 Octobre 2009 à 23:31
    J'aime beaucoup l'idée que tu as eu Jérémy. Celle de parler au nom de la mucoviscidose. C'est de bonne guerre.

    C'est vrai, elle se sert si souvent de toi pour parler d'elle ! 

    J'aime également le titre de Balavoine que tu as décidé de publier, ici, chez toi. Que devons-nous entendre ? Ton SOS ? Ou bien le sombre espoir qu'il te reste ?

    Les questions que tu te poses ne sont pas communes. Non ! Ceux qui te disent que c'est normal, ils ont torts ! Ce n'est ni normal ni juste que tu te poses tant de questions qui nous choquent ! C'est terriblement dégueulasse !


    C'est une erreur de vouloir expliquer toutes ses sombres idées qui te traversent l'esprit ! Tout ce que tu vis ne s'explique pas ! Tout ce que tu vis c'est anormal ! Tu es le seul à vivre toutes ces choses et nous n'avons aucunes raisons de juger ! Aucunes raisons de vouloir t'aider, Jérémy, c'est TA vie ! Tu le sais et nous le cries, tu es SEUL !

    Ce que je voudrais que tu sâches, et je pense que c'est chose faite, c'est que nous t'entourons, mais aucun de nous n'a le pouvoir de t'aider !

    Tous, nous pensons à toi chaques jours mais tous autant que nous sommes, nous savons que notre vie continuera au delà de la tienne ! Nous ne sommes pas des héros ici, le héros, ici, dans ta vie, c'est toi ! Comme nous sommes les héros de nos vies !

    Dire que nous ne t'oublierons pas, c'est juste ! Nous penserons souvent à toi. Lorsque nous entendrons " The Show Must Go On", les larmes couleront ! Lorsque que nous verrons la direction d'un Hopital, c'est sans doute à toi que nous penserons ! Lorsqu'une virade de l'espoir aura lieu, nous nous effondredons ! Mais comme tu l'as compris, nombreux seront les moments où nous éviterons de parler de toi pour ne pas pleurer.

    C'est vrai que nous pouvons tous mourir à n'importe quel moment ! Mais en plus de ça, toi, tu es sur de ne jamais mourrir de vieillesse, de ne jamais percevoir de retraite, de ne jamais avoir d'enfants, de ne jamais être heureux, de ne jamais te sentir innocent, de ne jamais être en paix avec ta vie ! Oui, Jérémy, ta vie est tragique.


    Certains choisissent de ne pas évoquer tout ça, ils préferent se changer les idées, non pas qu'ils soient heureux mais qu'ils refusent d'ouvrir les yeux et de se rendre compte qu'ils ont tout pour être malheureux !

    Toi, tu es riche ! Tu affrontes chaques jours les douloureux moments de ta vie ! Ton choix à toi, c'est d'aider les gens, de t'aider toi avant tout mais surtout de repousser cette maladie avec tes mots ! Tes mots sont riches, uniques, ils nous font peur, ils nous font t'aimer, te détester ! Toi seul sais de quoi tu parles, nous écoutons mais jamais nous ne pourrons juger.

    Mon commentaire ne te choquera pas mais il pourrait choquer certains de tes lecteurs !
    Je pense avoir cerné ton personnage, ce que tu veux, ce n'est pas vivre plus longtemps Jérémy, c'est vivre plus heureux, n'est-ce pas ?!

    Jérémy, qui se demande quel pseudo il pourrait prendre pour ne pas être reconnu  ,

    vous avez une idée?
    35
    -Amélie-
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 08:50

    C'est juste et poignant, Jérémy. Ne crois pas que certains de tes lecteurs n'aient pas cerné cela. Lorsque je te dis que tu es un grand romantique - au sens fort et historique du terme - c'est tout à fait cela.


    Je t'embrasse

    36
    JC
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 09:25
    Merci visiteur du soir.
    37
    *Cata*
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 10:13
    38
    Marie-Claude
    Mercredi 28 Octobre 2009 à 15:34

    Dis moi POURQUOI, tant d'injustice
    Dis moi POURQUOI, pas d'armistice...
    Dis moi pourquoi, avec toi, j'ai ouvert les yeux et pourquoi, ils pleurent...
    J'avoue que je suis riche de CEUX QUE J'AIME et que tu en fais partie, et je voudrais te garder et même si c'est pas possible, je voudrais t'aider, ta solitude partager, tes questions solutionner...avoir pour un instant ,un instant seulement,  les clefs du BONHEUR et te les offrir..te voir sourire..t'entendre rire...et te dire: "Non, Jérem t'es pas tout seul..."..Je voudrais signer le grand Jacques....toujours avec nous..à chaque instant de chaque jour, je et on t'

    39
    Danièle
    Dimanche 1er Novembre 2009 à 14:14


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :