• A Titrer [un coup].

    Je me demande souvent ce qui aurait été le mieux pour moi. Des tas de gens me disent qu'ils aiment ma "grandeur d'esprit". Que je leur ouvre les yeux. Que la valeur de ce blog est inestimable. Mais la valeur de ce blog n'est rien face à la valeur du temps qu'il nous reste.
    Savoir me fait souffrir. Ce que mon corps interdit à mon esprit, je le connais et ça aussi, c'est inestimable. Il a fixé une durée de vie que je suis censé ignorer. On me demande de vivre, vivre comme vous, comme eux, insousciants, jouissant du temps. Profitant du moindre rayon de soleil, aimer regarder la lune lorsque chaque soir elle apparait, on me demande d'oublier, oublier pour un soir, une après midi, une journée oublier ce fardeau.

    Je ne peux pas. Les injustices me révoltent mais pour une fois, c'est à moi de comprendre qu'il n'y a pas de reponsables. Que c'est uniquement la faute à pas de chance. Mais pas de chances ne souhaite pas se racheter.



    Dois-je envier tous ces gens pour leur ignorance ? Qui est le gagnant dans toute cette histoire ? Est-ce celui qui sait mais ne peux rien changer et est malheureux d'une fin tragique ? Ou est-ce celui qui ne sait pas et ne s'inquiete pas ?!

    Ce sont de très lourdes questions que je continuerai de me poser. C'est tellement inhumain de se savoir condamné. Poursuivi par le temps. On ne m'a laissé aucunes chances.

    "M'man, je viens tout juste d'avoir mes 20 ans.
    J'veux plus d'école, je suis devenu grand.
    J'te promets j'te gagnerai plein d'argent...."


    Il y a quelques années, ma maman a acheté un livre dans lequel se trouvent des dizaines de poèmes écrits par un malade de la muco. A l'époque, elle me l'avait caché.
    Lorsque j'ai appris ça, il y a quelques années, mais moins, j'ai souhaité le lire.

    Je l'ai ouvert, j'ai lu. Une phrase, deux phrases, j'ai tourné les pages. Ce muco, il avait disposés les phrases de façon à ce qu'elles suivent les formes de son corps. Arrivé sur le torse, avec chacunes de ses phrases, il avait choisit de contourner ses cicatrices. Il s'était fait gréffer. C'était très poétique mais aussi très très gore et je n'avais pas supporter. Ce n'était plus du cinéma. Quelque part, plus ou moins loin, c'était moi.
    Je n'avais pas pu en lire d'avantage et j'avais rendu ce livre à maman. Moi ! Moi, je n'avais pas le coeur assez accroché et je n'étais pas pret. Elle avait eu raison de me le cacher.

    Je pense qu'il est temps que je lui redemande ce livre et que je m'y plonge.

    Je veux analyser chacun de ses mots, chacunes de ses lettres, chacuns de ses maux, chaques cicatrices de son corps. Je veux savoir pourquoi ce mot et pas un autre.

    Tout en respectant l'auteur, peut-être que j'en trouverais un intéréssant à vous copier ici.

    Ce soir, après une petite recherche sur google et après avoir parcouru quelques sites "dédiés" à la maladie, je ne suis pas peu fier de voir à quel point la mucoviscidose est une maladie que l'on respecte.
    Il y a 20 ans, personnes ne connaissait la maladie. Aujourd'hui, même si les gens sont souvent très maladroit, il ont une image "heureuse" de la maladie. Les malades sont respectés et quand ils ne le sont pas, les méchants sont punis. Je pense à un certain presque "humoriste" qui était venu vendre son produit et qui s'est lamentablement ramassé depuis. C'est rassurant de se dire que la Mucoviscidose est repoussée à l'aide de multiples associations et que l'association Vaincre La Mucoviscidose est largement à la hauteur de nos éspérances. Des miennes en tout cas.

    On n'a très souvent tort d'idéaliser une communauté, un groupe de gens et pourtant...Pourtant, lorsque je me suis rendu au siège de l'association l'année dernière, j'ai été très étonné de constater que j'y été acceuilli avec un très très grand respect.

    Je sais que plusieurs membres de cette association se rendent ici. C'est pourquoi je tiens à les remercier pour le travail qu'ils font. Pour nous et contre cette maladie.

    Mon dieu, il est 2h00. Moi qui avait un sacré coup de pompe à 21h du soir et qui pensais me coucher tôt.

    Maintenant je vais en revenir à moi. J'ai passé des mois à décortiquer ma vie. A écrire mes journées. A pleurer mes souvenirs. A etudier toutes les possibilités qui étaient à ma disposition. Je commence à croire qu'écrire doit impérativement faire parti de ma vie. Ecrire et surtout penser.

    D'ailleurs, je ne sais pas écrire. Je sais penser. Je l'ai toujours dis et je trouve que c'est mieux comme ça ou "ainsi"). D'ailleurs je trouve celà limite plus flatteur.

    Il y en a beaucoup qui écrivent divinement bien. Par contre de véritables penseurs, il n'y en a pas des masses. Je pense à Saint Ex. Lui c'était un penseur ! Remarque, lui savait faire les deux. Il savait aussi faire autre chose, mais je ne l'évoquerai pas aujourd'hui.

    Les penseurs ont une personnalité. Beaucoup d'autres trichent lorsqu'il s'agit d'avoir ses propres goûts, ses propres opinions, en prenant en compte le fait qu'il faille tenir la route dans une conversation. Et là, il n'y a encore moins de monde...Mais bon. Je vais pas commencer à argumenter sur les gens parce que je ne suis pas couché et Morphée s'impatiente.

    A la prochaine,

    Jérémy

    Qu'est ce que j'ai pu le regarder ce film (l)


    « La balle du prisonnierMontrez vos seins plus souvent.. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Marie-Claude
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 09:02
    Bonjour Mr RODIN,

    Pour penser, tu penses..Mes tes pensées, tu les exprimes tellement bien que comme St Ex. tu es devenu écrivain mais sans le savoir (là tu es Mr JOURDAIN)...Tu es devenu maître en introspection!!!TROP quelquefois et à force de te poser des questions dont tu connais plus ou moins les réponses, tu ne retiens que le négatif...Quoi que, ta visite au siège de l'association "Vaincre la mucoviscidose" t'ait agréablement surpris..tu vois, il y a du positif...Et puis penser quelquefois ne sert à rien si l'on agit pas ensuite...Ses pensées: ou bien on les traduit par des écrits , ou bien on les traduit par des actes...
    Comme St Ex, tu peux faire les 2 voire les 3...
     Pendant que tu dors encore!!!!Je viens à ma manière, tenter de panser certaines cicatrices...tu penses, donc tu es...Je panse donc j'essuie ce que les cicatrices peuvent laisser suinter...J'y laisse simplement ta sensibilité et comme pour les "petits", je dépose un bisou là où ça fait mal pour t'apaiser un peu....Avec toi toujours et encore
    2
    Marie-Claude
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 14:47
    Encore moi, j'ai oublié de te dire que l'on ne peut jamais oublier ce qui fait partie de soi...Certes, ton fardeau est bien plus lourd que celui que porte une partie d'entre nous....Notre vie est faite de combats perpétuels contre nous, contre les autres, contre des blessures enfouies de l'enfance, contre la maladie...Même ta maman doit se battre contre la sclérose en plaques (tu as dit toi-même que c'était plus lourd que ta propre maladie...ce dont je ne suis pas sûre..)
    Bien sûr que la valeur de ton blog est inestimable..
    Bien sûr que la connaissance de ce qui t'attends et le fait d'y penser te fasse souffrir..eh ben, figure toi que nous aussi, celà nous fait crier à l'INJUSTICE et nous incite encore plus à être à tes côtés dans TOUS TES COMBATS. Je t' de tout mon coeur de maman et mamie qui te demande de ne pas trop te triturer les méninges...Vis à fond l'instant présent et prends le cadeau de notre amitié même loin de toi....Pense à te reposer aussi, non seulement sur nous, mais aussi en dormant..Ne veille pas trop pour nous et n'hésite pas à piquer un p'tit roupillon en début d'après-midi...Bisous mon ch'tit grand bonhomme....
    Comme j'aimerais être près de toi et te prendre dans mes bras..... Te bercer, t'apaiser, te remonter, et de l'espoir de longue vie t'insuffler...
    3
    jeremynuscule Profil de jeremynuscule
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 14:53
    Si ça peut te rassurer Marie-Claude, Je ne me laisserai pas bercer ^^ D'autres ont essayés.
    4
    Marie-Claude
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 15:01
     Y'en a qu'ont essayé....Ca me fait penser au sketch des inconnus...MEA CULPA, je me suis mal exprimée..
    J'aime beaucoup l'intitulé de ton article... Là, je serai plus coquine!!!C'est vrai que tu aimes le "thé" glacé...Mais des fois, on peut s'en passer..
    5
    -Amélie-
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 16:37
    Tu écris de mieux en mieux mon Loulou :-)
    6
    *Cata*
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 21:24
    7
    tatiedomi
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 09:01
    8
    Mariaout
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 21:03
    Bisousssssssssssss 
    9
    jeremynuscule Profil de jeremynuscule
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 23:40
    Plus tard, je serai Nicolas Hulot !
    10
    *Cata*
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 00:22
    tu ne seras surement pas surpris si je te dis que.............
    je ne connais pas ce film !!!

    11
    tatiedomi
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 00:45
    Ca ne serait pas " l'histoire sans fin "  par hasard ?
    Je le connais par mes enfants qui l'ont rerereregardé aussi

    Je t'embrasse

    Domi 
    12
    Danièle
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 01:19
    bisous
    13
    yveline
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 19:52
    Jamais vu "L'Histoire sans fin", mais entendu parler, ça oui ! ...
    mes deux fistons l'ont regardé à la TV, le plus accro étant l'aîné ! je ne sais même pas si Lilou l'a vu un jour...elle était petite quand il est passé...
    Ce serait bien qu'ils le repassent...
    Bisous Jérémy !
    14
    -Amélie-
    Vendredi 23 Octobre 2009 à 21:56
    Oh ouiiii!! :-)) Falkor le dragon!! :-))


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :